Campagne Brise l’illusion - Sensibiliser les jeunes contre les méfaits du vapotage

Montréal, le 28 mars 2022 – Le Groupe MVP est fier de collaborer avec le RSEQ (Réseau du sport étudiant du Québec) et le CQTS (Conseil québécois sur le tabac et la santé) dans le cadre de la deuxième campagne de Brise l’illusion. Cette offensive provinciale a pour but de lutter contre le fléau du vapotage: un réel problème de société auprès des jeunes. 

Nick Suzuki, Maxence Parrot, Félix Auger-Aliassime, Kristel Ngarlem, Samuel Piette, Kim Clavel ainsi que Katerine Savard propulseront cette campagne sur les réseaux sociaux. De plus, une initiative de relations publiques est mise de l’avant par l’attaché de presse du Groupe MVP, Felipe del Pozo, afin de sensibiliser les jeunes aux effets néfastes du vapotage sur la santé. Dès aujourd’hui, ces athlètes publieront du contenu original et des témoignages inspirants pour promouvoir le slogan de la campagne : « Vapoter, c’est pas ta game! ».

 

« Lorsque nous avons été approchés par le RSEQ et le CQTS, j’ai immédiatement été touché par cette cause et séduit par leur idée de s’adresser directement aux jeunes sportifs qui vapotent par l’entremise d’athlètes de calibre international. Je suis très heureux d’avoir regroupé des sportifs de haut niveau pour cette campagne et fier de contribuer à mettre de l’avant la vision du RSEQ et CQTS, » affirme Simon Arsenault, président du Groupe MVP.

Vidéo témoignages des athlètes: https://youtu.be/4DWAWl6kp1E

 

« De plus en plus de jeunes sportifs vapotent et je trouve ça important d’en parler. Par exemple, lorsque tu vapotes, tu es beaucoup plus à risque de développer de l’asthme. Je suis sûr que les jeunes ne sont pas au courant de ça », insiste l’aspirante # 1 au titre mondial de boxe, Kim Clavel.


« Je vois de plus en plus de jeunes qui vapotent dans les snowparks. Je suis heureux d’être impliqué dans cette campagne afin de sensibiliser les jeunes aux risques du vapotage et qu’il est important de se renseigne », déclare le double médaillé olympique à Pékin en snowboard, Maxence Parrot.

 

« Il y a urgence que les jeunes soient informé.e.s et conscient.e.s des risques du vapotage. Certain.e.s ont de la difficulté à se concentrer en classe et ont peine à terminer leurs cours sans sortir vapoter. D’autres consomment de grandes quantités de nicotine jusqu’à en ressentir des symptômes physiques intenses (faiblesse, nausée, vomissement). Plusieurs nous mentionnent aussi être plus facilement essoufflé.e.s ce qui peut sans contredit nuire à la pratique sportive. Cette dépendance risque donc d’avoir des impacts importants sur leur réussite scolaire ainsi que sur leur santé physique et mentale. » mentionne Annie Papageorgiou, directrice générale du CQTS.

 

Depuis des décennies, le RSEQ est reconnu en tant que leader du développement du sport, de l’activité physique, des saines habitudes de vie et de lutte contre le tabagisme dans le milieu étudiant. Son engagement à la persévérance et à la réussite éducative contribue au développement global des étudiant.e.s-athlètes.

« On constate que les jeunes banalisent la vapoteuse en croyant que c’est sans danger. C’est surtout inquiétant de penser qu’ils peuvent vapoter avant une partie ou même après leur entrainement. En plus, en vapotant ils ont quatre fois plus de chance de fumer la cigarette... c'est vraiment désolant.» renchérit Stéphane Boudreau, directeur général adjoint du RSEQ.

Des statistiques préoccupantes[1]et[2]

  • L’utilisation de la cigarette électronique a quintuplé en six ans.
  • La proportion des jeunes qui vapotent au secondaire est passée de 4 % en 2013 à 21 % en 2019.
  • Cette proportion monte à 35 % pour les élèves de 5e secondaire.
  • Les ados qui vapotent ont 48 % plus de chance de faire de l’asthme.

 

À propos du RSEQ

Le RSEQ (Réseau du sport étudiant du Québec) contribue à la persévérance et à la réussite éducative ainsi qu’au développement de la personne par la promotion de la santé, la pratique du sport et de l’activité physique en milieu étudiant.

 

À propos du Conseil québécois sur le tabac et la santé

Un Québec sans tabac. Voilà la vision audacieuse du Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS). Depuis 1976, nous avons parcouru beaucoup de chemin et continuerons de paver la voie en mobilisant et rassemblant les acteurs de divers milieux afin d’enrayer la première cause de mortalité évitable au Québec, le tabagisme. Nous sommes aussi plus engagés que jamais à prévenir la consommation du cannabis et des produits de vapotage chez les jeunes.

Pour plus d’informations : www.briselillusion.com